l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Nouvelles du terrain

18 mars 2020

Former les élites dans les pays en développement : L'exemple du secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères du Myanmar, bénéficiaire du programme JDS

«Le principal atout acquis durant mon séjour au Japon a sans doute été un large réseau de relations. Il m'a permis de renforcer les liens bilatéraux entre le Myanmar et le Japon.»

Ces paroles prononcées avec le sourire sont celles de U Soe Han, nommé secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères du Myanmar en août 2019. Il a fait partie du premier groupe d'étudiants du programme de bourses pour le développement des ressources humaines (JDS pour Japan Development Scholarship), lancé en 1999 par la JICA pour inviter de jeunes fonctionnaires des pays en développement à effectuer des études supérieures au Japon. Au cours des 20 années d'histoire du JDS, le Birman U Soe Han a été la première personne à être nommée à un poste de vice-ministre des Affaires étrangères.

PhotoU Soe Han à l’époque de ses études au Japon (à gauche). Il assume aujourd’hui les fonctions de secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères (à droite). (Photos publiées avec l’aimable autorisation de U Soe Han)


Le JDS vise à renforcer l'expertise de jeunes fonctionnaires qui seront appelés à exercer des responsabilités importantes pour l'avenir des pays en développement, ainsi qu'à former des ressources humaines qui disposeront d'une compréhension profonde du Japon, et à créer des réseaux. Jusqu'à présent, plus de 500 étudiants du Myanmar ont été admis à participer au JDS.

Un séjour fructueux en tant qu'étudiant international à Niigata


PhotoU Soe Han (à droite) à l’époque de ses études au Japon. Les personnes «familières du Japon» comme lui jouent un rôle actif une fois de retour chez eux. (Photo publiée avec l’aimable autorisation de U Soe Han U Soe Han)

«J'ai étudié l'administration des affaires à l'Université internationale du Japon, dans la préfecture de Niigata, entre 2002 et 2004, en tant que membre du premier groupe d'étudiants du JDS provenant du Myanmar, et j'ai obtenu un MBA. L'aide financière offerte par le JDS au Myanmar est la plus élevée des différents programmes de bourses d'études. Les domaines de spécialisation des boursiers répondent aux besoins du Myanmar et les allocations couvrent les frais d'études au Japon. Par ailleurs, après l'obtention du master, le JDS permet aux étudiants éligibles d'effectuer des études de doctorat», précise U Soe Han.

«À Niigata, je me suis familiarisé avec le mode de vie local et la culture japonaise dans les zones rurales en interagissant avec la population locale. J'ai surtout été surpris par le fait que le Japon dispose d'équipements de pointe et d'installations avancées dans ses universités non seulement dans les grandes villes, mais aussi dans les zones rurales», se souvient U Soe Han. «Comme j'aime la neige, j'ai également pratiqué de nombreux sports d'hiver, notamment le ski. Et bien sûr, je suis un grand amateur du fameux saké de Niigata !»

L'apprentissage du mode de vie et de la culture permet une meilleure compréhension mutuelle

«Ma connaissance de la culture et du mode de vie japonais me donne aujourd'hui une vision plus précise des liens entre le Japon et le Myanmar», explique U Soe Han. L'un des principaux objectifs du JDS est de former des personnes qui comprennent le Japon au sein des institutions centrales des pays en développement et de stimuler l'établissement de liens d'amitié avec le Japon.

U Soe Han, responsable de l'administration des affaires étrangères du Myanmar, évoque ses aspirations :

«En tant que haut responsable au ministère des Affaires étrangères, j'espère pouvoir mettre en œuvre avec succès la politique étrangère du Myanmar et promouvoir au mieux ses intérêts sur la scène internationale. Je souhaite un renforcement de l'aide au développement et la mise en œuvre accrue de projets de développement des ressources humaines par la JICA, y compris du JDS, et j'ai l'intention de soutenir ces initiatives.»

Plus de 4 600 étudiants internationaux accueillis au Japon

Le JDS sélectionne des domaines prioritaires pour les pays en développement ainsi que des disciplines liées au développement en se concentrant sur les sciences sociales telles que la gouvernance, les politiques publiques, l'économie et le droit. Le JDS fonctionne avec un système de bourses accordant la priorité aux besoins des pays partenaires. Ces dernières années, le JDS vise plus particulièrement la formation d'élites capables de prendre des décisions et de mettre en œuvre des mesures avec un point de vue global grâce à leurs connaissances et leurs capacités de recherche avancées. Le nombre d'étudiants du JDS revenus au Japon en tant que candidats à des diplômes de doctorat en sciences politiques et en recherche sur la coopération internationale a progressé.

En 2019, le JDS a accepté 360 étudiants de 16 pays. Si l'on additionne les programmes de master et de doctorat, ce sont plus de 4 600 étudiants internationaux qui ont séjourné au Japon à ce jour. Le JDS a fourni des bourses à de jeunes fonctionnaires de pays en développement tout en leur offrant des opportunités et des moyens de mener des recherches pendant deux années dans le cadre de programmes de master dans des universités japonaises.

Photo


De nombreux diplômés du JDS comme U Soe Han souhaitent devenir des leaders actifs dans le développement de leur pays.

Batugoda Gedara Siri Karunaratne, du Sri Lanka, a étudié à l'Université de Tsukuba pendant deux ans, entre 2015 et 2017. Après avoir étudié la possibilité d'appliquer dans son pays les technologies japonaises de gestion des déchets à faible impact environnemental, il est revenu au Sri Lanka et a immédiatement pris part à un projet de développement d'un site d'élimination finale des déchets dans la province de Kandy, où il a pu exploiter l'expérience acquise au Japon en matière de plans d'utilisation des terrains et de gestion des déchets.

À l'issue de son programme d'échange, Daniyar Imanaliev, du Kirghizistan, a pris ses fonctions de directeur du département de l'économie et des investissements du Cabinet du premier ministre et de vice-ministre de l'Économie, puis il a été nommé directeur du bureau du développement stratégique et de la politique économique et monétaire du Cabinet du président. Le directeur du bureau du président est le «cerveau du gouvernement» et participe à l'ensemble des politiques de la sphère économique du gouvernement kirghize.

À l'avenir, en coopération avec l'École supérieure de développement de la JICA, les opportunités d'apprentissage par les étudiants internationaux des expériences et des connaissances modernes de développement du Japon en tant que pays donateur d'après-guerre seront renforcées. Par ailleurs, nous planifions des activités pour les étudiants internationaux résidant dans diverses parties du Japon afin de mieux connaître leur région et d'approfondir les interactions avec les résidents locaux. Nous souhaitons aussi soutenir la création de réseaux entre étudiants internationaux à travers les réunions d'anciens élèves et d'autres événements. La JICA contribuera au développement des ressources humaines dans les pays en développement et à l'établissement de réseaux avec le Japon tout en continuant d'accueillir des étudiants internationaux dans le cadre JDS.

PhotoÉtudiants ayant participé au programme de formation par intérim du JDS en mars 2019



Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale
亚洲精品国产免费无码