l'Agence Japonaise de Coopération Internationale

  • 日本語
  • English
  • Francais
  • Espanol

RSS Feeds

Nouvelles du terrain

12 mars 2020

Co-création d'une plateforme pour l'avenir durable du chocolat et des pays en développement

Avez-vous conscience de la face cachée du chocolat, ce plaisir que nous pensons si innocent ?

PhotoCabosses de cacao ghanéen, matière première du chocolat

Actuellement, le Japon importe plus de 70 % de son cacao, matière première du chocolat, d'un pays d'Afrique de l'Ouest, le Ghana, où – fait peu connu – environ un enfant sur cinq est contraint de travailler. Ces dernières années, l'industrie cacaoyère du Ghana a dû faire face à ce problème tout en s'attelant à d'autres tâches primordiales telles que la lutte contre la destruction des forêts.


La JICA travaille sur la création d'une plateforme de soutien collaboratif avec des entreprises, des groupes industriels et des ONG pour résoudre les défis auxquels l'industrie du cacao est confrontée dans les pays en développement, notamment au Ghana.

PhotoAu Ghana, la production de cacao est principalement assurée par de petites exploitations familiales. Le travail des enfants est un problème dans ce secteur où ils sont une source importante de main-d’œuvre. (Photo publiée avec l’aimable autorisation d’ACE, une OBNL autorisée)


Établissement d'une plateforme pour un cacao durable

Selon une annonce de la World Cocoa Foundation (WCF) et de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique, l'impact du réchauffement climatique et de la déforestation pourrait entraîner une baisse de la production de cacao. Dans ce contexte, pour les petits producteurs de cacao, les enfants sont une source importante de main-d'œuvre en raison de la pénurie de travailleurs. Ces agriculteurs sont par ailleurs coincés dans un cercle vicieux de faible productivité liée au manque de technologie et de connaissances.

Suite à un échange d'opinions avec les gouvernements, les entreprises et les organisations concernées, prenant acte de la nécessité d'un forum où les parties prenantes peuvent se réunir et travailler ensemble pour aborder les problèmes et permettre un développement durable des industries du cacao, la JICA a créé en janvier 2020 la «Plateforme pour un cacao durable dans les pays en développement».

Cette plateforme est un espace où les entreprises, les associations industrielles, les ONG et d'autres acteurs partagent des informations et des expériences et travaillent ensemble à la résolution de divers problèmes ainsi qu'à «l'établissement d'une industrie du cacao socialement, économiquement et écologiquement durable». Le 10 février, neuf organisations étaient enregistrées sur la plateforme. On y comptait des associations industrielles telles que l'Association japonaise du chocolat et du cacao, LOTTE Co., Ltd., Morinaga & Co., Ltd., et d'autres entreprises de confiserie, ainsi qu'ACE (Action against Child Exploitation), une OBNL autorisée.

Lutte contre le travail des enfants

Le Ghana a ratifié la convention de l'Organisation internationale du travail (OIT) sur les pires formes de travail des enfants et interdit dans ses textes de loi tout travail qui pourrait menacer la santé ou la vie des enfants. Cependant, la situation actuelle de l'industrie du cacao ne s'améliore que très lentement. Les enfants sont contraints d'effectuer des travaux dangereux tels que défricher des forêts, brûler des buissons, manipuler des produits agrochimiques et des pesticides, ou encore ouvrir les cabosses de cacao avec de grands couteaux.


PhotoBien que l'école soit obligatoire au Ghana, de nombreux enfants sont privés de leur droit d'apprendre sous prétexte qu'ils doivent «aider leur famille». (Photo publiée avec l'aimable autorisation d'ACE, une OBNL autorisée)

En vue de résoudre le problème du travail des enfants dans l'industrie du cacao, l'ensemble des parties prenantes doit agir dans un large éventail de domaines, notamment l'éducation, l'économie et l'innovation technologique. Pour y parvenir, le gouvernement, les entreprises, les ONG, les médias et les chercheurs approfondiront leur coopération à travers cette plateforme.


Renforcer la diffusion depuis le Japon, sixième consommateur mondial de chocolat


PhotoPlus de 130 personnes ont participé à l’événement public, et un grand nombre de médias étaient présents, ce qui montre le vif intérêt suscité par la plateforme (lieu : bâtiment de la JICA à Ichigaya).

Pour lancer la plateforme, un événement public intitulé «ODD et Chocolat : Agir pour un avenir durable», s'est tenu le 5 février. À cette occasion, des entreprises et des ONG ont annoncé leurs initiatives respectives pour un cacao durable. Parmi eux, Deloitte Tohmatsu Consulting LLC a émis l'idée d'une exonération fiscale pour les produits garantis sans travail d'enfants.


À propos du lancement de la plateforme, Tomoko Shiroki, d'ACE, une OBNL spécialisée dans la lutte contre le travail des enfants, a effectué la déclaration suivante.


PhotoMeiji Co., Ltd., ACE, Deloitte Tohmatsu Consulting LLC, Ezaki Glico Co., Ltd. et Tachibana & Co., Ltd. ont participé à la table ronde. Les organisations mobilisées sur des initiatives concernant divers aspects du secteur se sont réunies pour échanger leurs opinions sur les problèmes de l'industrie du cacao.

«Gouvernements, entreprises et ONG ont tous un rôle à jouer. Afin de résoudre les problèmes à grande échelle que sont la déforestation et le travail des enfants, il est important que chaque organisation tire le meilleur parti de ses points forts. C'est pourquoi je suis convaincue de l'utilité d'une plateforme d'échange d'informations. Le Japon, sixième consommateur mondial de chocolat, possède une influence internationale. J'aimerais que nous examinions comment il pourrait exercer au mieux cette influence à l'avenir.»

Des pays comme l'Allemagne, la Belgique et la Suisse disposent déjà de mécanismes à travers lesquels gouvernements et entreprises collaborent sur le thème du cacao durable. À l'avenir, la JICA s'est engagée à se concentrer sur la collaboration avec les parties concernées, non seulement au niveau national, mais aussi mondial, afin de créer une société durable où le chocolat est produit à partir d'un cacao garanti sans travail d'enfants.



Haut de page

Copyright © l'Agence Japonaise de Coopération Internationale
亚洲精品国产免费无码